Réforme du NHS

Après quelques jours d’absence, tout entier absorbé par divers travaux, des lectures, l’intégrale de Van der Keuken, j’espère pouvoir poster de manières plus régulières. On commence.

Tout d’abord et en guise de prolégomènes, inutile de revenir sur les évènements japonnais, très largement couverts. Ce qui est intéressant néanmoins, c’est qu’il s’agit sans doute d’un des premières incidents majeurs, hyperfactuels, où il faut reconnaître que les médias traditionnels sont quelque peu dépassés.

Sur les sites Slate.com, The Guardian, Huffington Post, c’est minute par minute que se construit l’information. Les commentaires, analyses ne viennent plus des journalistes qui n’ont ni l’expertise technique pour expliquer les phénomènes à l’oeuvre ni la légitimité pour rapporter le vécu des habitants. L’information est fabriquée par des experts s’exprimant dans les blogs ou sur les sites d’information branchés, par les habitants eux-mêmes qui racontent leur expérience.

Ne reste aux médias classiques qu’une posture invraisemblable à l’instar des commentaires de Jean-Michel Gaillard hier soir sur France info, analysant la situation japonaise comme ayant deux impacts sur l’économie mondiale: un ralentissement de la consommation de pétrole et la possibilité de nouveaux investissements à moyen terme. Aie!!

Pour revenir à la réforme du système de santé britannique, annoncée par David Cameron au mois de janvier 2011, après avoir un certain tergiversé et s’être même engagé à ne pas couper dans les dépenses de la très digne NHS, voici donc les premières propositions et les premières critiques.

Un article du Guardian ce matin attire particulièrement mon attention. Il indique que la réforme prévoit de transférer une forte partie des budgets du NHS directement vers les GP, autrement les general practionner, doux nom anglais pour désigner les médecins généralistes. En effet, jusqu’à présent, les sous étaient gérés par ce qu’on appelle les PCT ou primary care trust, sorte d’Agence régionale de santé.

Ainsi, demain, ce sont les généralistes, organisés en groupes qui alloueront les sous pour prendre en charge les patients. C’est évidemment un renforcement de leur importance dans le système de santé anglais et, accessoirement, toujours selon le guardian, la promesse d’une hausse de leurs revenus (on parle de 350 000 euros par an, pour information, le revenu moyen des généralistes en France est autour de 75 000 euros).

Il s’agit surtout d’une intéressante tentative de donner tout son sens à des  modes de financement à la capitation. Dans une société vieillissante, où l’adhésion aux soins et l’accès à la prévention sont plus qu’utiles, cela mérite que la France regarde attentivement les résultats de l’initiative.

 

 

 

3 réponses à “Réforme du NHS

  1. Pingback: La réforme des sytèmes de santé ici et là « Morgan Poulizac·

  2. Pingback: Réformes de systèmes de santé – suite : paiement à la performance et autres petites choses « Morgan Poulizac·

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s