La banque mobile : vivement demain !

Avec son téléphone, on peut se guider, acheter de la musique, surveiller son diabète, actualiser son profil facebook, même passer des coups de fil. Demain, on pourra aussi s’en servir comme moyen de paiement. Depuis quelques années, les fabricants de téléphone se livrent bataille pour mettre au point les premiers la technologie qui permettra bientôt de payer avec son portable et le New York Times indique que plusieurs entreprises seraient près de pouvoir intégrer ces technologies à leurs appareils.Voilà pour la technique.

Le principe de la banque mobile date, lui, de quelques années déjà et est apparu dans quelques pays africains confrontés à la difficulté des personnes d’ouvrir un compte ou même d’y accéder et, à l’origine, les téléphones portables servaient principalement à transférer de l’argent d’un point à l’autre du territoire ou à gérer des microcrédits.

Depuis plusieurs mois cependant, rapporte Fastcompany, des entreprises telles que P-Mesa ou Grameenphone commencent à proposer des services financiers de base et, bientôt semble-t-il, la possibilité d’ouvrir un compte bancaire sur son mobile.

Le phénomène prend de l’ampleur et se développe non seulement en Afrique (où Bill Gates a investit 5 millions de dollars pour accroître l’offre bancaire par mobile) mais également en Inde, où la moitié de la population n’a pas de compte bancaire et où Nokia vient d’élargir à un second opérateur une offre de banque mobile. Aujourd’hui, on estime que la banque mobile compte 13 millions d’utilisateurs.

L’intérêt du dispositif est évident pour les pays émergents où l’accès aux services financier est rare, malaisé et coûteux. Il pourrait cependant aussi l’être dans les pays développés où l’accès aux services bancaires de base reste parfois délicat. A l’occasion d’une récente consultation de la commission européenne, les entreprises bancaires ont fait preuve « de leur grande réserve quant à une implication de l’Europe dans ce sujet très complexe ». Prout !

Bref, si une organisation pouvait mettre sur pied un service à destination de tous les usagers, sans aucune discrimination d’âge ou de niveau socio-économique et basé sur l’utilisation des téléphones portables, je serai le premier à y mettre des sous, ne serait-ce que pour en laisser moins sur mon compte (pas épais) géré par « plus plus un petit peu plus ….. dans ton cul ».

4 réponses à “La banque mobile : vivement demain !

  1. Pingback: Recap: entreprises et pauvreté « Morgan Poulizac·

  2. Pingback: La shared value, nouvelle arme face à la concurrence « Morgan Poulizac·

  3. Pingback: Donner directement aux pauvres du cash « Morgan Poulizac·

  4. Pingback: lutter contre la pauvreté : téléphone mobile, cash transfert | Morgan Poulizac·

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s