Japon, la suite

Le coût de la catastrophe naturelle au Japon pourrait s’élever à plusieurs centaines de milliards de dollars (309 selon certains). A cela s’ajoute évidemment le coût humain, impossible à chiffrer.

J’ai voilà quelques jours et dans la suite d’autres commentateurs mis en doute l‘efficacité, à ce stade, de donner pour le Japon. Il ne s’agit bien sûr pas de nier l’importance d’envoyer un signal fort de solidarité au Japon, ni même d’éluder la question pressante des besoins auxquels les Japonais devront faire face dans les prochains mois. Il s’agissait plutôt de savoir comment cet argent pourrait être utilisé, à quelles fins.

Comme toujours par ailleurs, il est rassurant de voir des individus se mobiliser, y compris financièrement, pour exprimer leur solidarité vis à vis d’une nation étrangère. Cette semaine ont fleuri des initiatives nombreuses pour lever des fonds pour le Japon, on a organisé des diners, organisé des concerts…. Je trouve ça bien sûr sympathique, il est toujours des causes qui sont plus attirantes que d’autres.

Depuis mon précédent billet, la croix rouge japonaise a lancé officiellement un appel de fonds pour porter secours aux Japonais, tout en reconnaissant que les dons seront utilisés majoritairement pour la reconstruction. Donc, pourquoi ne pas donner… pour plus tard.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s