Liens pour les lire de bon matin: emploi, rse et copinage

Les Echos titrent ce matin sur la difficulté de certaines entreprises à recruter.

Avec 10% de chômage, c’est tout de même un comble. A y regarder de plus près cependant, les entreprises « craignent » plus de manquer de main d’oeuvre qu’elles n’en manquent réellement. De plus, les secteurs « en tension », d’après pôle emploi, sont comme souvent les secteurs où les conditions de travail sont les plus pénibles (restauration, bâtiment, services à la personne) et ou ceux où les qualifications sont les plus nécessaires (informatique).

J’avais oublié de mentionner que c’est la semaine du développement durable, normal, et à vrai dire on se demande à quoi elle sert. Les échos, encore eux, signent un dossier bien fichu sur la question, à défaut d’être original.

Tandis qu’en France, on a pris à bras le corps la question du statut des stagiaires, Nick Clegg, patron des lib dem anglais, avoue avoir bénéficié d’un piston pour obtenir son premier job. Ah, si seulement les hommes politiques français pouvaient faire preuve de la même honnêteté vis à des de leurs concitoyens (« oui, c’est vrai, je me bats pour l’égalité scolaire, mais mes enfants vont à l’école alsacienne, au lycée international de Saint-Germain….. »).

Enfin, les Américains sont en train de débattre de leur budget (et ça barde). L’un des points de réforme est la disparition de fait du medicare (assurance santé publique pour les personnes âgées), en faveur d’un système d’assurances privées subventionnées par l’Etat. D. Leonhardt revient sur ce changement majeur dans le New York Times.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s