Echouer pour réussir

Je n’en finis pas avec l’idée d’échec. Je reviendrai plus tard sur ses vertus, y compris dans la sphère publique. Voici cependant un exemple intéressant de promotion de l’échec comme catalyseur d’innovation: il s’agit de l’inventeur de l’aspirateur dyson. Je vous accorde le clip est un peu couillon, voire même niais, promouvant l’esprit d’innovation, il souligne cependant la place importante de l’échec dans le processus de création des solutions vraiment utiles.

Comme dit l’autre : il n’est pas nécessaire d’espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer (je sais jamais si la phrase est de Platini ou de Guillaume d’orange)

 

Publicités

2 réponses à “Echouer pour réussir

  1. Pingback: Cet été, pas besoin de tatouage pour se distinguer, découvrez votre bipolarité « Morgan Poulizac·

  2. Pingback: Lecture : Adapt, Why success always start with failure de Tim Harford « Morgan Poulizac·

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s