Rhabille toi, philosophe, ce qui nous guette c’est le blasement

« Les problèmes les plus graves de la vie moderne viennent de ce que l’individu entend préserver l’autonomie et l’originalité de son existence face aux forces surnaturelles de la société, du patrimoine historique, de la culture extérieure et de la technique – le combat avec la nature que l’homme primitif doit mener pour sauvegarder son existence physique a désormais atteint sa forme ultime. Que le XVIIIe siècle ait voulu l’affranchissement de tous les liens historiques avec l’Etat et la religion, la morale et l’économie, afin que la nature humaine, bonne à l’origine et commune à tous les individus, puisse évoluer librement: que le XIXe siècle ait prôné, outre la liberté pure, la spécialisation professionnelle de l’être humain et des compétences qui le rendent unique et indispensable, mais par là aussi tributaire des autres qui le complètent; que Nietzsche ait vu dans le socialisme et le combat individuel le plus impitoyable sur la substance de la vie spécifiquement moderne et de ce qu’elle a produit, comme si l’on cherchait à placer une âme dans le corps de la culture, car telle est ma tâche aujourd’hui par rapport aux grandes villes-, il faut d’abord résoudre l’équation engendrée par de telles structures entre les contenus individuels et supra-individuels de la vie ou savoir comment la personnalité parvient à s’accommoder des forces qui lui sont extérieures. »

De qui est-ce?

1. E. Glaeser, économiste, dans son livre « The Triumph of the city », 2011

2. Paul Virilo, préface au catalogue « Ce qui arrive », 2002

3. Fadela Amara, ancienne ministre de la ville, dans son livre « IGAS, comment s’en sortir après être sortie » (sortie prévue en 2012)

4. G. Simmel, philosophe, dans « Die Grosse Stadt, Vorträge und Aufsätze zur Stadteaustellung », 1902

5. P. Sébastien, grand penseur optimiste, dans son autobiographie « dehors il fait beau… », 2011

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s