Penser autrement l’économie, molo quand même

On sait depuis Stuart Mill, on l’a cependant un peu oublié, que l’économie est l’affaire de demande et d’offre agrégés. C’est évidemment l’agrégat qui importe, autrement dit le bien être que cela nous procure collectivement.

Je m’intéresse beaucoup à ce qui s’écrit sur les conditions exogènes du bonheur, les facteurs individuels étant eux aussi importants mais on a le lexomil pour nous aider à le trouver.

Je vous mets une vidéo non dénuée d’intérêt d’une économiste travaillant justement sur ces sujets. Je viens de commander son livre qui, à défaut d’être furieusement original, est utile.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s