Des liens pour les lire

Sur Yunus et l’implantation de la Grameen aux Etats-Unis. Comme souvent, il est aisé d’admirer l’oeuvre du bonhomme et son apport à la lutte contre la pauvreté. Cela se transforme malheureusement en béatification un peu rapide de tout ce que lui ou la Grameen peut faire.

J’ai pointé récemment un intéressant article soulignant une dimension importante de son éviction de la Grameen Bank au Bangladesh. S’il est probable que les raisons de son limogeage sont principalement et bassement politiques, il n’en demeure pas moins que Yunus semblait vouloir être à la fois « le banquier des pauvres » et leur principal représentant, ce qui n’est pas tout à fait la même chose.

– Felix Salmon, le bloggeur en chef de reuters signe une petite charge contre l’action de la Grameen aux Etats-Unis ou, pour être plus précis, sur les très nombreuses limites de son action. Intéressant

– Sinon, Dani Rodrik montre que les principaux leviers de la croissance dans les prochaines décennies sont définitivement du côté des pays émergents et des BRIC plus généralement. C’est chiffré et bien documenté (notamment grâce à un rapport de Citigroup bien ficelé).

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s