Austérité….

De chaque côté, on comprend aisément les points de vue. Une réduction des dépenses publiques serait plus à même de restaurer la confiance des investisseurs dans un pays et de redonner des marges de manoeuvre au gouvernement, à terme. De l’autre, l’austérité provoquerait une récession dont il serait difficile de se sortir et dont le coût ne viendrait que renforcer les causes du mal (chute de la consommation et hystérèse pour n’en citer que quelques unes).

Faut-il ainsi recourir aujourd’hui à des programmes d’austérité, tels qu’on en observe en Grèce, au Royaume-Uni ou il y a quelques années dans les pays scandinaves ou inversement lâcher les brides de la dépense publique pour préserver la consommation et ne pas insulter la croissance. A défaut de certitudes, on peut néanmoins constater qu’il se dégage depuis quelques semaines un relatif consensus pour indiquer que les plans d’austérité, promus dans certains pays européens, ne semblent pas apporter les remèdes promis. Krugman, dans sa livraison au New York Times et Javier Solana, dans une contribution à project syndicate, condamnent même assez sévèrement les initiatives en ce sens.

Tout ça pour dire que les Mongols fabriquent une maison (yourt) en autant de temps qu’il me faut pour planter une tente quechua !

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s