Social Bonds, la suite

Le social impact bond, testé en Grande-Bretagne, et déjà mentionné ici, est inscrit depuis l’année dernière dans le budget américain et devrait sous peu être testé. Un rapport conjoint de la maison blanche et de l’ong non profit finance fund décrit les modalités d’application de ce nouvel instrument de politiques publiques. Il s’agit d’une innovation majeure dans la prise en charge des questions sociales puisqu’elle transfert le risque de l’acteur public à un acteur privé. Cela va de sorte beaucoup plus loin qu’une simple délégation. Si on voit tout l’intérêt d’un tel procédé en temps de rigueur budgétaire, on ne peut néanmoins pas minimiser les risques éventuels d’une telle innovation sur des sujets aussi sensibles que la récidive des sortants de prison.

On pourrait un peu hâtivement considérer que les dispositifs de paiement à la performance dans le secteur de la santé ou même le recours à des opérateurs privés pour le placement des chômeurs présentent un même principe, ils se limitent cependant à autoriser une prime à la réussite sans faire peser le coût de l’échec sur l’opérateur.

A suivre donc de près.

Une réponse à “Social Bonds, la suite

  1. Pingback: Social impact bonds update | Morgan Poulizac·

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s