Liens du matin

– Sur Murray, encore, la chronique de David Brooks, sur les trois conceptions de la dislocation sociale : la version libertarienne (l’Etat providence a déresponsabilisé les individus) ; la version néo-conservatrice (la crise économique a fragilisé les individus); la version libérale (entendre sociale-démocrate) (c’est le chômage qui pousse les individus à s’exclure de la société). Brooks introduit une dernière version, liée aux travaux de certains psychologues relatifs à l’impact de la qualité d’attachement des enfants sur leur développement cognitif. Pour se résumer, il y aurait donc une lecture de la société où le mal vient de l’Etat (libertarien), de l’individu (néo-conservatrice), du système économique (socio-démocrate) ou des parents. A défaut d’être pleinement convaincant, cette description des grands systèmes de représentation sociale a le mérite, et non des moindres, de permettre la fixation de point de clivages politiques.

– Toujours du New York Times, et en l’honneur de ce jour, le portrait du couple d’économistes-stars du mariage et de ses implications économiques: Betsey Stevenson et Justin Wolfers

– Par ailleurs, pour suivre sur la question de l’avenir de l’enseignement supérieur, le MIT vient d’annoncer l’ouverture des inscriptions pour sa nouvelle université en ligne, MITX

– Toujours en l’honneur du jour, Facebook a regardé quelle était la musique qu’écoutait les gens lorsqu’ils débutaient une relation et celle qu’ils écoutaient lorsqu’ils rompaient….

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s