Aider les pauvres

Il est toujours douteux de s’interroger sur la moralité supposée ou déniée des pauvres, c’est comme de critiquer les riches parce qu’ils le sont. Il n’est d’ailleurs qu’à écouter la fadeur du débat pour s’en convaincre. Je suis toujours surpris qu’on agite le risque de faire fuir les footbaleurs comme argument pour ne pas taxer de manière confiscatoire les revenus des millionnaires, non que je sois forcément en faveur d’une telle mesure mais je suis en revanche très favorable à l’expulsion hors du territoire des tapeurs dans le ballon. Nul problème donc à ce que certains gagnent beaucoup si on est par ailleurs capable d’éliminer la pauvreté. Si on y parvient pas alors se pose la question des meilleurs moyens et il est par si sûr qu’il faille forcément dépenser plus.

Long préliminaire pour mentionner une tribune du toujours fringant Ed Glaeser sur la question importante du type d’aide qu’il faut donner aux pauvres : doit-elle être en nature ou en cash ? On imagine que Glaeser est plutôt favorable à la seconde option, sans convaincre tout à fait cependant.

On rappelle que Ed causera à la conf Ted ce we et qu’on peut suivre en direct ces formidables conférences où on se précipite tout en payant 6000 euros.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s