Randomisation et politiques publiques

Il serait mal de ne pas mentionner que le cabinet office du premier ministre anglais vient de signer un court rapport sur l’utilité de la randomisation dans les politiques publiques, autrement l’utilisation de techniques élaborées d’expérimentation pour s’assurer de l’efficacité d’une mesure.

Le rapport est bref et peu instructif pour les lecteurs d’Esther Duflo et autres, il souligne néanmoins l’intérêt quasi officiel d’un gouvernement pour la pratique du doute et de l’incertitude. Je suis certain que les conseillers techniques du nouveau gouvernement, après avoir pendant de si longues années été la simple courroie de transmission des cabinets précédents, sauront faire preuve de la même modestie et feront usage de méthodes expérimentale (avec ou sans randomisation) avant de généraliser la moindre mesure……

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s