Modèles d’Etat providence

sub-jp-denmark-articleLarge

Trois articles particulièrement bien fichus viennent utilement rappeler qu’en matière de petit pois comme d’Etat providence, il faut se méfier des bons exemples.

Dans le Financial Times, Ed Luce évoque le modèle d’apprentissage allemand, si envié par ses voisins, désormais par les Etats-Unis. Plutôt qu’une simple transposition d’un modèle, les Etats-Unis doivent apporter les corrections nécessaires à leur système d’enseignement supérieur, qui a connu une inflation des diplômes telle qu’il ne permet plus un appariement sur le marché du travail. Réformer avant de s’inspirer, en voilà une bonne idée.

Dans le New York Times, deux papiers, deux histoires et deux avertissements. New York s’est longtemps distinguée par de très fortes inégalités entre, disons la classe créative et la classe paupérisée. Néanmoins, tandis que les hauts revenus semblent être redevenus nombreux, la pauvreté a connu depuis l’éclatement de la crise financière une augmentation par bien des aspects inquiétante. L’administration Bloomberg a pris conscience de ces évolutions en définissant une population cible sensiblement plus large que les programmes classiques d’aide aux pauvres (une définition d’un seuil à 150% du seuil de pauvreté – seuil lui même calculé selon un reste à vivre et non selon une distance à un revenu médian), en ajustant ce seuil au coût de la vie réelle à New York et non par rapport à une moyenne nationale (en France, seule les APL font l’objet d’un traitement différencié alors que tout, objectivement, coûte plus cher à Paris que dans d’autres villes) et en lançant d’ambitieux programmes de lutte contre la pauvreté à travers le center for economic opportunity.

Dans le New York Times toujours, cet excellent reportage sur le système d’Etat providence Danois qui, contre toute attente, fait lui aussi l’objet de critiques croissantes. Le Danemark se distingue par la générosité de son système social, assis sur le consentement à une très lourde fiscalité et sur le dynamisme économique. Préservé des maux que connaissent d’autres pays européens, le pays n’en connaît pas moins un changement démographique important qui tend à réduire assez considérablement la part de la population active. Plus important, le système d’Etat providence qui a longtemps fait l’objet d’un large consensus, quelqu’en soit le coût, tend à être remis en cause par certains à la suite de plusieurs scandales liés à des comportements de Free rider, autrement de personnes vivant exclusivement des aides sociales. Les médias ont notamment rapporté l’histoire de Carina, une jeune femme célibataire de 36 ans, sans emploi, et qui a admis touché de la part des différents services sociaux, la somme de 2700€ mensuel, soit assez nettement plus qu’un travailleur à temps plein gagnant le salaire minimum.

Si même le Danemark en vient à devoir réformer son système de protection sociale….

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s