Lectures du lundi : rom, gladwell, immigration, handicap et arcade fire

– Qu’on imagine pas une seconde qu’on commentera la récente actualité relative à la population Rom, sauf à relever que le même schéma semble à nouveau se répéter : un problème au final assez compliqué, une médiatisation forcément passionnée, un imbroglio juridique et légal bien français et un traitement incantatoire. Ajoutez à cela l’approche des municipales et vous obtenez un report vraisemblable de l’entrée de la Roumanie et de la Bulgarie dans l’espace Schengen. Rappelons qu’aujourd’hui, les roms peuvent librement circuler mais qu’ils ne peuvent légalement pas s’installer, ce qui, quoiqu’on pense de leur comportement et de leur mode de vie, ne facilite pas leur « intégration ». Bref, personne n’y comprend rien mais on soupçonne néanmoins que la question ne saurait être traitée qu’au niveau européen afin que cela ne se transforme en merdier boueux. C’est d’ailleurs ce à quoi s’entreprend la commission, avec le succès qui la distingue bien souvent dans ces affaires puisque le parlement a adopté une communication tout à fait intéressante sur la question Rom dans le cadre de la stratégie 2020 en 2011. A noter cependant que tandis qu’en France, on s’offusque de souligner qu’il y a tout de même un petit problème, d’autres pays, il s’agit en l’espèce de la Slovaquie, associaient le geste à la parole en lançant des raids sur des campements. Question compliquée donc et gestion improvisée – une vraie épitaphe pour le système français.

Malcom Gladwell sort son nouveau livre cette semaine – il y est cette fois ci questions des faibles et des forts. C’est déjà pré-commandé sur mon Kindle.

– Passionnant article dans le FT sur l’immigration en Europe. Tandis que les jeunes espagnols diplômés fuient leur pays pour trouver du travail, de jeunes femmes moldaves arrivent en Espagne pour s’occuper de leurs grands parents. Certains y voient déjà une nouvelle spécialisation du travail en Europe, suscitant on l’imagine le regain de sentiments anti-étrangers, notamment en Grande-Bretagne ou aux Pays-Bas, des Etats qui s’étaient pourtant distingués par un généreux accueil de populations immigrées.

– Un autre papier, de The Economist, sur les récentes performances du marché du travail aux Etats-Unis. La diminution du chômage observée depuis quelques mois s’expliquerait pour partie par la hausse concomitante du nombre de personnes se déclarant inapte au travail, à la manière de ce qui avait été constaté dans les pays scandinaves au début des années 2000.

– Sinon Arcade Fire sort prochainement un disque et c’est une excellente nouvelle.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s