Pour en finir avec le fou du Puy (de dome) : une autre façon de dénombrer les pauvres

Les pauvres, ces salauds, occupent décidément toute notre attention. Un des chefs économistes de la banque mondiale montre que si le niveau de pauvreté a nettement chuté en Asie du Sud, leur nombre n’a eu, lui, de cesse d’augmenter. En Inde par exemple, le nombre de personnes pauvres est passé de 420 millions en 1981 à 455 millions en aujourd’hui.  En effet, le taux de pauvreté ne réduit pas nécessairement les inégalités et Ejaz Ghani souligne qu’il s’agirait désormais d’imaginer les politiques d’aides à ces personnes, notamment en accroissant ce qu’on appelle leur capital social et, notamment l’emploi des femmes, l’éducation des enfants et les politiques de santé publique.

Ce point de vue rejoint ce singulier graphique issu des travaux de Duflo, indiquant que si le nombre de personnes vivant avec 2 dollars par jour est évidemment une donnée utile, le nombre de ceux vivant avec guère plus devrait aussi nous préoccuper. Par exemple, 80% des 30% de bengali vivant avec plus de deux dollars par jour, disposent en réalité entre 2 et 4 dollars.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s